Quand on finit par s'installer début décembre 2000 à Brackendale près de Whistler, la tirelire est à sec, pire notre compte chèque est à découvert. Il n'est donc même pas question de penser à faire du snowboard. On est vert. Vert d'être là au pied des montagnes et de devoir se contenter de regarder les sommets se couvrir de neige. Un peu après notre arrivée, il tombe 80 cm. On nous dit que bientôt on ne verra même plus les panneaux de circulation qui bordent la route. En effet la station se situe dans un massif énorme et sauvage - en plein dans l'habitat naturel des ours noirs - contre lequel se heurtent les perturbations arrivant du Pacifique, déversant ainsi des tonnes de poudreuse... Vérreux !

Noël et le jour de l'an passent et il n'est pas retombé le moindre flocon. Les Etat Unis et la France sont au même régime. On a l'un des hivers les plus secs qu'on ait vus depuis longtemps. Grattant fourneaux, éviers ou cuvettes de WC, la pilule est ainsi plus facile à avaler. Février passe, les autres stations du Canada ont difficilement assez de neige pour rester ouvertes. Nous commençons a redresser la barre financière, on ne roule pas sur l'or mais on ne sera pas tous les jours ici ! On decide donc de se faire expédier notre matos de snowboard. Et entre temps, le sympathique staff de Whistler nous offre quelques forfaits... A nous le mois de mars et la neige qui s'est enfin decidée à tomber !

Je vous laisse cliquer sur les images pour les agrandir et accéder aux légendes











<= Retour